Un concert parisien gâché par l’absence de Stéphane Buriez dans le public

“C’est pas pareil sans Bubu!”

Le 16 octobre 2018, c’est à une grande fête que s’attendaient Pierre-Yves Gigot et tant de passionnés de musiques amplifiées par électricité, eux qui ralliaient la capitale pour y applaudir Enslaved. Malheureusement, la sauterie fut gâchée par un événement auquel nul ne s’attendait : l’absence pesante de Stéphane Buriez (Loudblast) au sein du public.

Plus d’un an et demi après les faits, le temps a fait son œuvre et Pierre-Yves parvient à revenir sur cet épisode douloureux sans fondre en larmes : « C’est pas pareil sans Bubu ! Tout le monde le sait. Il a une présence rassurante. Pour tout dire j’ai longtemps cru qu’il ouvrait et fermait les lieux.».

«Tout comme les 2/3 du public, j’ai balayé la salle d’un regard nerveux durant tout le set, et n’ai même pas entendu « Allfǫðr Oðinn » qui est pourtant un morceau que j’attendais car super rare ! » renchérit Nadège Boursicot, fan d’Enslaved et du Bal Des Enragés. « Pardonnez-moi l’expression, mais ce qu’il a fait là ça me reste en travers de la bouche ! »

Malgré les 2500 entrées payantes, le fait que Stéphane Buriez, Frédéric Leclercq et Rapha de Mass Hysteria n’assistent pas au concert, malgré leur présence sur la guest list, a en effet amené les organisateurs à parler de “succès d’estime”. Avant de se rendre à l’évidence et de proposer un remboursement en point de vente habituel pour les fans s’estimant lésés.

Ce qui n’est pas passé c’est surtout l’absence d’explication du musicien. « Il aurait pu avoir une bonne excuse mais nous savons tous que ce n’était pas le cas ! Le cousin de ma sœur connaît très bien un de ses voisins et il nous a certifié qu’il voulait simplement passer une soirée détente, au mépris de tout un public qui n’a eu de cesse de le soutenir depuis des décennies ! » conclut une Nadège amère.

Twitter
Visit Us
Follow Me
Nous suivre par mail
RSS
2 Commentaires
    • Avatar

Répondre à Guy Heaulme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *